Stress, anxiété, angoisse, peurs...

Voici autants de termes pour désigner un mal être au quotidien.
Beaucoup de personnes dans nos sociétés expérimentent ces périodes de mal être et souffrent
profondément, souvent en silence.
On peut être stressés seul, au travail, avec ses amis, sa famille, son partenaire.
C'est souvent des problématiques anciennes et chroniques qui nous sappent le moral et qui
nuisent à notre bien être et à notre qualité de vie.
Si vous rencontrez ces difficultés, ne vous découragez pas, il existe des solutions !

Effectivement, la bonne nouvelle est que l'on peut apprendre à réguler son stress par des méthodes scientifiquement éprouvées : la méditation de pleine conscience étant une pratique de premier choix pour faire diminuer le stress, les anxiétés, les peurs, les angoisses.

La méditation de pleine conscience consiste à focaliser son attention sur le moment présent, intentionnellement et avec des attitudes de non jugement, de bienveillance, d'auto-compassion et de compassion.

On apprend petit à petit à moins ruminer mentalement, à lacher prise et à vivre dans l'instant présent. Des études démontrent qu'une meilleure régulation attentionnelle entraine une meilleure régulation émotionnelle et donc moins de stress, une meilleure qualité de vie.

Alors n'hésitez pas à faire le premier pas pour aller vers davantage de paix et de sérénité. Il ne sert à rien d'attendre que le problème devienne chronique, agir en préventif est bien plus sage et efficace. Tout le monde a cette sagesse mais parfois on ne sait pas où chercher, ni à quel interlocuteur parler.

Etant un psychologue clinicien formé sérieusement à la méditation de pleine conscience (Mindful France, MBCT...) et ayant eu des résultats très positifs avec de nombreux patients, vous pouvez me contacter avec confiance par téléphone ou via le formulaire de contact. Nous pourrons cheminer vers davantage de détente et de calme et petit à petit laisser derrière nous ces soucis de stress, d'anxiété et d'angoisse.

Je vous souhaite une belle et douce journée.
Cordialement,
Crotti Mathieu, psychologue clinicien.